A propos
"Tout créateur « qui recourt à l’inscription de la lumière par diverses aventures chimiques sur des surfaces sensibles » 
est photographe qu’il se dise ou non plasticien." Riwan Tromeur

Pendant longtemps j’ai collectionné ces Polaroïds, attiré par cette surface sur laquelle l’accident, l’erreur de manipulation, donnait chaque fois un résultat différent et dont le côté plastique me fascinait. Bien avant cela je m’étais émerveillé de ces amorces de films tirées sur papier photographique, empreinte hasardeuse de la lumière sur la pellicule. Ces déchets que l’on jette car inutiles. Peu à peu l’accumulation de ces objets a trouvé un sens. J’y trouvai une passerelle entre peinture et photographie, une plasticité sans limites que je pouvais explorer à l’envie, chaque objet étant différent, ne pouvant reproduire deux fois le même résultat. Cette plasticité qui me permettait d’ancrer plus encore ma photographie comme étant, à la manière de ce que Peter Galassi a pu dire de la photographie plasticienne comm étant "le logique prolongement d’un déploiement interne à la peinture elle-même".

Plus que de simples images, ces «objets photographiques» sont des dispositifs plastiques où la lumière a laissé son empreinte. Elle y joue, tantôt accrochée, tantôt réfléchie par une matière aux multiples facettes. Chacun de ces objets n’est que l’empreinte de lui-même, l’image du négatif sur le positif. On peut ainsi parler de dualité, un vestige de ce qui a été… Ici l’image ne peut être comprise comme une simple chose mais bien plus comme un acte de la conscience imageante ainsi que le considérait Sartre. Ces surfaces où l’image vit, évoluent avec le temps. Elles sont traces, empreintes signifiantes du temps qui passe et des changements qui l’accompagnent, pointant l’infinitude du hors-champs.

Trash a été présenté au Museumsnacht de Paderborn lors du festival eXperimenta 3 en 2013.

 

Trash Ludovic Amiot Trash Ludovic Amiot Trash Ludovic Amiot Trash Ludovic Amiot Trash Ludovic Amiot Trash Ludovic Amiot Trash Ludovic Amiot Trash Ludovic Amiot Trash Ludovic Amiot Trash